Réforme des retraites

Retraites

Ouverture d’une consultation publique citoyenne dans la perspective de la prochaine réforme des retraites

Dans la perspective de la prochaine réforme des retraites annoncée par le Gouvernement qui fera l’objet d’un projet de loi déposé au Parlement, précédé d’une phase de concertation avec les partenaires sociaux, une consultation publique citoyenne est lancée le 31 mai 2018 sur internet par Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites chargé par le Gouvernement de préparer et de conduire la concertation sur la réforme auprès d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.
Cette consultation a pour objet de recueillir les avis des internautes citoyens sur les axes et propositions de la prochaine réforme émis sur la plateforme suivante : www.participez.reforme-retraite.gouv.fr, qui sera ouverte jusqu’au 25 octobre 2018.
La réforme annoncée, qui entrerait en vigueur en 2025, a pour objectif de créer un système universel de retraite selon lequel un euro cotisé donnerait les mêmes droits, quel que soit le moment de son versement et quel que soit le statut de celui qui a cotisé. En conséquence, le système actuel comportant 42 régimes de retraite avec des règles de calcul propres serait remis en débat, avec ses objectifs, ses paramètres et son pilotage. Dans le cadre de la consultation, les citoyens seront appelés en conséquence à appréhender plusieurs dimensions du débat et à questionner la simplification, l’équité, l’adaptation aux évolutions et aux défis de la société de demain et la mise en place d’un système pérenne de retraite. Plusieurs pistes ont déjà été évoquées comme la généralisation du système par points et l’uniformisation des régimes des fonctionnaires et des salariés du secteur privé. Pour comprendre les enjeux de la réforme, il est renvoyé au site internet dédié reforme-retraite.gouv.fr. Le dispositif de participation citoyenne se poursuivra, à compter de septembre 2018, par des ateliers débats en région au nombre de 9 qui se dérouleront, en présence du Haut-Commissaire, à Paris, Montreuil, Lorient, Arras, Strasbourg, Toulon, Angoulême, Dijon et Toulouse.

Source : Min. Solidarités et Santé, actualité 31 mai 2018

Article publié le 26/06/2018

Retour à la liste

Partager