Formation professionnelle

Formation professionnelle

Conclusion d’un accord national interprofessionnel pour l’accompagnement des évolutions professionnelles, l’investissement dans les compétences et le développement de l’alternance.
Dans le cadre de la refondation du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage, dont les grands axes de réforme ont été annoncés par la Ministre du Travail le 5 mars, les partenaires sociaux ont finalisé, le 22 février 2018, un accord national interprofessionnel « pour l’accompagnement des évolutions professionnelles, l’investissement dans les compétences et le développement de l’alternance », actuellement soumis à leur signature.
Les partenaires sociaux ont identifié 5 axes de refondation du système de formation professionnelle :
– renforcer le compte personnel de formation (CPF) créé en 2013, simplifier les conditions de mobilisation de ce droit pour tous et lui permettre de sécuriser les transitions professionnelles ;
– accompagner le salarié dans la mobilisation de ce droit par le renforcement d’un conseil en évolution professionnelle déployé au plus près des bassins d’emplois ;
– créer une capacité d’analyse prospective des besoins en compétences par une meilleure coordination des travaux engagés par les branches professionnelles et les acteurs territoriaux, afin de disposer d’un diagnostic de qualité sur l’ensemble du territoire en matière d’emploi et de formation ;
– réformer le dispositif de certification pour le corréler aux besoins en compétences des entreprises, gagner en lisibilité, en réactivité et en accessibilité afin que les individus puissent se former tout au long de leur vie professionnelle, à leur initiative ou dans le cadre de projets professionnels co-construits avec leur entreprise ;
– faire de l’assurance-qualité le levier d’amélioration continue de l’ensemble du système de formation professionnelle et d’investissement dans les compétences.
Signalons enfin que la notion d’action de formation est redéfinie de manière plus large pour permettre de répondre à toute forme de processus pédagogique et que la gouvernance de la formation professionnelle serait modifiée.

Source : ANI, 22 fév. 2018

Article publié le 05/04/2018

Retour à la liste

Partager